Retourner à la page précédente

http://www. LES NOUVELLES TECHNOLOGIES :
BÉNÉFICES/RISQUES
Le 16 mars 2013
IFSI - Hôpital de Brabois

ARGUMENT

Tous les progrès techniques (l’électricité, le train, la radio, la TV,…) ont suscité en contrepoint de l’engouement qui a accompagné leur implantation dans la vie des hommes, des réserves, du scepticisme, et même de l’hostilité. En effet, les nouvelles technologies modifient profondément le mode de vie de nos contemporains : ainsi, à propos du numérique parle t-on volontiers de « révolution » et annonce t-on régulièrement une « ère nouvelle ».

L’apport de l’informatique et des technologies qui en découlent n’est pas contestable, que ce soit dans le domaine scientifique, médical, pédagogique, ou dans celui de la communication et des loisirs. Toutefois, la pratique clinique nous confronte quotidiennement à un certain nombre d’inquiétudes, notamment chez les enfants et adolescents (exposition à des images violentes ou choquantes, fuite dans le virtuel, insomnies, etc..) et plus rarement à des situations plus nettement pathologiques (usage compulsif, addictions, isolement) ou porteuses de risques, comme l’empiètement croissant pour les travailleurs connectés de la vie professionnelle sur la vie privée.

Autant que l’émergence des nouveaux outils, c’est leur rapide diffusion dans toutes les couches de la société, et à tous les âges, qui constitue un phénomène nouveau, bouleversant au passage nombre de repères établis (notamment en inversant le sens de la transmission des compétences au profit d’une génération plus jeune, celle qu’on désigne souvent sous le terme de « génération Y »). Certains évoquent même en perspective l’apparition de nouvelles formes d’intelligence ou d’économie psychique reposant sur une mise en réseau permanente et un accès immédiat à toutes les sources d’information, ce qui pourrait nécessiter d’actualiser certains critères d’évaluation clinique.

Au cours de cette journée de printemps de la Société de Psychiatrie de l’Est, nous confronterons notre expérience de terrain avec celle de professionnels venus d’autres horizons : de la philosophie, du journalisme, enseignement…, pour étayer notre réflexion sur ce phénomène dont tous s’accordent à dire qu’il va connaître, dans les prochaines années, un développement dont nul n’est en mesure d’imaginer les conséquences pour nos sociétés.


Pour plus de renseignements : psyest@wanadoo.fr


Retourner à la page précédente
Haut de page |  © SPE 2007